Recourir à un comptable fiscaliste : quand et pourquoi ?

Différent d’un expert comptable, un comptable fiscaliste est plus spécialisé dans le domaine fiscal et peut rendre service aux particuliers comme aux entreprises. Voici un petit tour de piste sur son métier.

Qu’est-ce qu’un comptable fiscaliste ?

Le comptable fiscaliste est un expert dans le domaine des impôts qui peut intervenir pour assister les clients particuliers et les compagnies. Loin de se limiter à la tenue et la vérification des comptes, il a une connaissance des règles et des lois régissant l’imposition tout en suivant de près l’actualité fiscale. Ses aptitudes veillent surtout au respect de la loi et profitent des mesures d’incitation fiscale. Ces compétences lui confèrent le rôle de conseiller privilégié.

Dans quelques pays, comme la Belgique, cette profession est réglementée. En plus de la possession du diplôme en la matière, le comptable fiscaliste doit suivre un stage et une formation permanente. Il doit aussi réussir l’examen pratique d’aptitude organisé par un institut professionnel. Par ailleurs, si vous cherchez un comptable fiscaliste à Brabant Wallon, vous pouvez trouver des comptables polyvalents qui exercent en même temps la fonction d’expert-comptable et de conseiller fiscal.

Un comptable fiscaliste : pour quoi faire ?

Il faut noter que les missions d’un comptable fiscaliste sont extrêmement variées tout comme ses domaines d’intervention. On peut faire appel à lui pour se charger de la comptabilité en général. Pour ce faire, ce spécialiste réalise les écritures comptables ainsi que les comptes annuels. Il détermine également le résultat comptable des activités.

Par ailleurs, pour se faire conseiller pour les meilleurs montages et les solutions financières afin d’optimiser l’imposition, il vaut mieux faire appel à un comptable fiscaliste. Ce dernier aide son client à s’éclairer sur ses obligations tout en recommandant des solutions qui permettent de réduire l’impôt. Il met aussi en place une stratégie durable qui vise à réduire l’imposition des héritiers du client. À part cela, ce professionnel peut assister ce dernier lors d’une vérification de contrôle fiscal et défendre ses intérêts s’il y a un redressement à faire.

Le bon moment pour faire appel à un comptable fiscaliste

Le moment propice pour recourir à un comptable fiscaliste est en amont de la création de l’entreprise. À cet instant-là, ce spécialiste oriente les futurs dirigeants sur le type de société à mettre en place ainsi que sur les régimes fiscaux appropriés au projet et à la situation. D’ailleurs, s’il est un comptable fiscaliste spécialiste de la création d’entreprises, il sera apte à dresser un business plan tout en se chargeant des procédures administratives. Cela permettra d’alléger la charge des investisseurs et des porteurs de projets. Ayant des connaissances en législations encadrant le commerce, l’industrie et divers secteurs d’activités, il apportera une réelle valeur ajoutée renforçant ses compétences.

Une personne ou une entreprise peut également faire appel au service d’un comptable fiscaliste quand elle décide d’acquérir une société en activité. À noter qu’un établissement est souvent délégué à cause des difficultés financières, ou encore des raisons de reconversion professionnelle ou d’un départ en retraite. Dans ce cas, le comptable-fiscaliste dresse une estimation de l’état de la société et conseille son client sur la bonne manière d’investir.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *